Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
Alain Gérard DEDOURS était le premier en histoire- géographie. Il savait tout et dans son exaltation, coupait parfois la parole à Mme VASSORT pendant ses cours. Cette dernière, agacée par son comportement, lui fit le reproche d’apprendre ses leçons à l’avance pour se faire remarquer de ses petits camarades. Les trimestres passèrent et Mme VASSORT se rendit compte que son élève était en fait très doué pour ces matières et qu’il en demeurait un garçon fort simple.
Sa grande taille, sa silhouette filiforme, ses cheveux blonds et ses yeux bleus malicieux lui donnaient l’apparence d’un élève moqueur et arrogant. Les réponses qu’il apportaient aux questions de ses profs étaient souvent justes, drôles et parfois pertinentes. Pendant un cours de Physique-Chimie de Mme PETIT sur l’étude du cuivre, cette dernière posa la question suivante :  « De quelle couleur est le toit de l’opéra de PARIS ? »
Alain lève le doigt et lance avec sa décontraction naturelle :  « Moche »
« Très juste » répond la prof devant une classe en délire, « Mais encore ? »
« Vert caca d’oie » répond Alain sous une surenchère de rires de ses camarades.
« Toujours très juste et j’ajouterai qu’Alain à tout à fait raison, ce toit est vraiment moche. Quant à sa couleur,….elle est proche du vert, vert-de-gris, pour être plus précis»
Ce jour là, la pertinence et l’humour d’Alain ont joué en sa faveur. Avec un professeur, autre que Mme PETIT, cela aurait peut-être tourné au vinaigre?
L’espace entre pertinence et impertinence est parfois mince et le pauvre Alain en a quelquefois fait les frais. Ce qui lui valut de détenir le triste record des paires de claques distribuées en cours d’année par Mme VASSORT.
Alain était sans nul doute l’élève le plus intelligent de la classe et de façon certaine le meilleur en natation. Sa silhouette longiligne était un atout pour avaler les longueurs de bassin, devant le regard admiratif et connaisseur du maître nageur, M. SAVOUREUX.
Son grand copain de classe était Michel BREUILLET qu’il surnommait MIKE et son chanteur préféré RAY CHARLES. C’est Alain qui eut l’idée d’offrir à M. CARRIAU, un disque 45 tours de son idole, pour marquer la fin de l’année scolaire.
Lorsque j’ai appris le décès de ce grand artiste à la radio, j’ai eu une pensée émue pour RAY CHARLES et M. CARRIAU. Depuis la  6è, en effet, et grâce à l’initiative d’Alain, ma mémoire associait les noms de ces deux grands artistes.
Dis-moi Alain, as-tu perdu cette manie que tu avais lorsque tu riais ? Tu te serrais fortement les deux mains, tu faisais une petite courbette en vrillant légèrement le corps et tu pouffais de rire en crispant fortement les mâchoires. Dans cette position tu te mettais en phase avec ton camarade pour que vos deux visages se trouvent face à face. Avec un type plus grand que toi, je pense que tu n’aurais pas eu la même attitude.

                                                    ---------------------------------------


Michel BREUILLER, avec son visage rond piqué de taches de rousseur, avait la vraie bouille du potache. Mathématicien dans l'âme, il faisait d'un trait tous les exercices que nous donnait M. MORIZET, y compris ceux qui étaient facultatifs. Sa préférence allait aux mathématiques, ce qui n'était pas du goût de Mme VASSORT qui avait le sentiment que beaucoup d'élèves délaissaient un peu le français au profit des maths.
M. MORIZET nous surchargeait de devoirs et le français en faisait les frais.
Combien de fois Mme  VASSORT a dit à M. MORIZET : "Il sont trop petits pour choisir." 
Mais M. MORIZET gardait son cap... (Que dis-je, sa péninsule - Cyrano de Bergerac)
Lorsque Michel disait sa récitation devant la classe toute ouie, il portait sa main à la bouche et toussotait dès qu'il sentait poindre le trou de mémoire. Un Hum! Hum! légèrement enroué lui donnait le temps de la réflexion pour repartir cahin-caha à la reconquête des vers.
Il était un portraitiste talentueux et ne manquait jamais de dévoiler ses oeuvres à ses camarades, pendant les récréations. Ses modèles, des vedettes de la chanson qu'il piquait dans SALUT LES COPAINS, bible incontournable des garçons et des filles des années YEYE. Bible qui rivalisait avec une autre bible tout autant célèbre, mais moins plébiscitée par les élèves, le fameux BLED qui faisait les délices de Mme VASSORT
A la course à pied, il égalait les chronos de Jacques MARTIN et de Michel BARAGLIA.
Autant dire qu'il ne s'est jamais frotté au Beau Gosse. Mais qu'importe, Michel avait emboîté une foulée sûre, celle de M. MORIZET, qui lui ouvrait une Voie Royale.
Alain DEDOURS était son vrai pote. Plus tard, les évènements de Mai 68 terniront, hélas, cette vieille relation.
Michel était fan d'une jeune vedette de l'époque : Claude NOUGARO, dont il collectionnait les disques.
Sa maman, qui travaillait "au coin de Paris" rue Dorée, me donnait de ses nouvelles et je l'informais de ma jeune carrière chez M. GUEGUEN, Géomètre à Montargis. 
 
Partager cette page
Repost0

Articles Récents

  • ATTENTION risque modif notre blog redeviendrait ceg-pasteur-montargis.over-blog.com
    Crée en 2007, en 2008 ou 9, j'ai été obligée de payer un abonnement car (à cette époque) les informations étaient trop lourdes pour rester en overblog gratuit. Depuis ?? + de 15 ans, je payais chaque année et nous restions ceg-pasteur-montargis.com Cette...
  • Qui a connu Suzanne HAMEL primaire à Gambetta dans les années 50 ?
    Notre blog qui était en demi-sommeil, va, je l'espère, se reveiller Voici le message que j'ai reçu récemment: "Bonjour, Je me permets de vous contacter car en faisant des recherches sur Montargis, je suis tombé par hasard sur votre blog et qu'elle ne...
  • NOS MATERNELLES... LONGTEMPS AVANT le CEG
    Je viens de découvrir que l'historique qui avait été publié par Régis LIGER en 2007 ou 08 avait disparu..ou était difficilement retrouvable. Je vais essayer de remettre ces photos en précisant les années de naissance (ex n48)...des erreurs surement merci...
  • INCROYABLE article de 1962 saluant l'arrivée du nouveau Directeur M.Gilbert LABRETTE
    Je n'arrive pas à y croire Daniel DUCOIN (Pasteur 63-68) m'envoie une coupure du quotidien République du Centre du 13 septembre 1962. Je publie sans tarder. Je vais photocopier cet article pour le remettre à Sylvie (LABRETTE) lors de mon prochain séjour...
  • MONTARGIS VU PAR LORANT DEUTSCH
    Mille mercis à une ancienne du lycée en foret (qui a fait l'ouverture du lycée en 60). Elle vient de me faire parvenir un mail qu'elle a reçu de l'Office du Tourisme de Montargis. Madame, Monsieur, Suite à la visite de Lorànt DEUTSCH pour le tournage...
  • NOUVEAU MIRACLE: Chantal QUETIER (60-64) recherchée depuis 2007
    INCROYABLE: Mon téléphone portable qui joue des tours...quelques jours après, je découvre des messages sur le répondeur...je rappelle...mais tellement heureuse d'entendre une voix qui m'évoque immédiatement un visage...je ne pense pas à demander le n°...
  • Plaque à la mémoire de Mme Vassort
    Comme vous le savez, Mme VASSORT (Mle LACOUME, pour nous les plus anciens) est décédée en fin d'année pendant le confinement. Elle est enterrée au cimetière de Villemandeur, dans le carré nord. L'amicale du CEG Pasteur qui avait été constituée en 2009...
  • 1938 classe de CE2 ou CM1 à Pasteur (avec 1 mise à jour)
    Voici une photo qui vient de m'être envoyée. Elle est extraite du site copainsdavant. Je crois qu'il y a de multiples erreurs: -annoncé Pasteur: faux c'est Genebrier -annoncé 1938 impossible ? Genébrier a été construit après guerre possible 1948??...ou...
  • Aidez-moi à répondre à un commentaire mis sous un des articles "anciens quartiers de la Sirène"
    Préambule: Je l'ai souvent écrit : merci de ne pas mettre de commentaire sous des articles publiés car les articles s'empilent et qui va relire d'anciennes publications ? De plus, ce quartier de la Sirène a fait l'objet de plusieurs articles courant 2020...et...
  • Actualité de "nos enfants": Deborah CREFF publie son 1er ouvrage
    "Du bonheur au fil des Saisons" Quel beau titre en ces périodes moroses!. Voici le 1er ouvrage publié par Déborah CREFF . Fille de "notre" William (ceg 59-63) Nos enfants sont tous adultes...depuis longtemps... ****************************************...